Storia della Storiografia

History of Historiography - Histoire de l'Historiographie - Geschichte der Geschichtsschreibung
Number 5 (1984)

Avertissement (p. 3)

 
Essays:
  • Georges Baudot, Conscience historique et écriture de l'histoire dans le Mexique précolombien (p. 4)
  • Giorgio Volpi, Storiografia della non-storia e modernità storiografica nell'Inca Garcilaso de la Vega (p. 19)
  • Maria Beatriz Nizza da Silva, Histoire empirique et histoire théorique: deux chemins de l'historiographie brésilienne au XlXe siècle (p. 46)
  • Nanci Leonzo, Un critico di Buckle in Brasile: il giurista Pedro Lessa (p. 57)
  • Ebiegberi J. Alagoa, Oral tradition and cultural history in Nigeria (p. 66)
  • Samir Saul, Ali Moubarak, un historien égyptien et son oeuvre (p. 77)
  • Zhang Zhilian, Aspects of chinese historiography at the end of the XlXth and beginning of the XXth century (p. 86)
  • Francine Hérail, Regards sur l'historiographie de l'époque Meiii (p. 92)
  • Yoshiko Kikuchi, Une interprétation cyclique et bouddhique de l'histoire: le Gukan-shô de Jien (1155- 1225) (p. 115)

  • Discussions:

    Autour d'un livre: Girolamo Cotroneo, Ragione matematica e ragione storica (p. 125)


    Critical notes and reviews (p. 134)

    E. Engelberg, Empirie und Methode in der Geschichtswissenschaft (J. Kudrna); A.P. Kazhdan, La produzione intellettuale a Bisanzio. Libri e scrittori in una società colta (F. Conca); A. Abdesselem, Ibn Khaldun et ses lecteurs (C.-O. Carbonell); A. Zub, Pe urmele lui Vasile Pârvan (A. Dutu); U.M. Miozzi, La Scuola storica romana (1926-1943J I: Profili di storici (M. Moretti); C. Ceccuti, «L'Acropoli» di Adolfo Omodeo e Lettere inedite di A. Omodeo (B. Benvenuto); J. Topolski (ed.), Swiadomosc historyezna Polakow (W. Wrzosek); P. Chaunu, Pour l'Histoire e E. Le Roy Ladurie, Parmi les historiens (C.-O. Carbonell).


    Short notices

  • Mauro Moretti, Ripensare l'evento? Di un recente colloquio francese (p. 148)
  • Fabrizio Lomonaco, Benedetto Croce a trent'anni dalla morte (p. 156)
  • Gunter Katsch, Geschichte der Geschichtswissenschaft. Fragen einer Gesamtdarstellung unter besonderer BerucksEchtigung der Lehre (p. 157)

  • Back to the Archive Main Menu
    Back to the Homepage


    AVERTISSEMENT

    Storia della Storiografia présente le premier de ses numéros thématiques. D'autres viendront par la suite; très bientôt, celui qui sera consacré à Hérodote. Ainsi s'afYirme et s'affirmera, nous l'espérons, de plus en plus, la vocation internationale d'une revue à laquelle rien n'est étranger, ni dans le temps ni dans l'espace, dès lors qu'il s'agit d'une oeuvre de mémoire ou d'une attitude face au passé. Organe de la Commission d'histoire de l'historiographie du Comité International des Sciences Historiques, Storia della Storiografia veut rompre avec les points de vue européocentristes où se sont trop longtemps enfermés les historiens de l'histoire. Non qu'il faille, par un tiers-mondisme culturel naïf ou militant diminuer, voire nier, la fécondité pionnière de l'Europe et de ses au-delà dans le domaine de la connaissance historique comme dans tant d'autres domaines; non qu'il faille rejeter le concept de progrès historiographique. Mais une approche authentiquement culturelle ne peut marginaliser les civilisations vieilles ou lointaines—vieilles et lointaines par rapport à notre temps, celui de la modernité, et par rapport à «notre» monde, celui qui court de l'Oural aux Rocheuses, de Moscou à San Francisco.

    Par un apparent paradoxe, ce numéro thématique est donc disparate. Il témoigne ainsi de la richesse des territoires quflil explore, du Mexique précolombien au Japon de l'ère Meiii, de l'Afrique noire au jeune Brésil indépendant; il témoigne aussi de la diversité des approches, des plus largement englobantes aux plus bio-monographiques; il témoigne enfin, par ses imperfections, de l'inégal développement des études relatives à l'histoire de l'historiographie.

    Mais justement, parce que le but de la Commission d'histoire de l'historiographie du C.I.S.H. est de promouvoir de telles études, Storia della Storiografia est une tribune ouverte à ceux qui, à travers le monde, tracent des routes qui ne sont, à leur début, que de modestes chemins. Nous ferons en sorte qu'ils mènent tous à Clio.